Biographie

Exclu public cyril alexis l ange blond de la lfauit je ne suis pas un trublion mais un vrai chanteur portrait w674

Cyril Alexy | Tonalité d’un Ange

 

Cyril Alexy, auteur et chanteur français, né dans la région de Nancy autour des 70’s. Un look androgyne reconnaissable avec une voix haut perché que l'on surnomme l'ange blond... Cet artiste, lorrain doit son identité vocale aux accents ambigus qu'il cultive et qui lui donne cette tonalité particulière qui le caractérise de chanteur à la voix angélique avec quelques ressemblances de ses aînés, Juvet, Chamfort Art Sullivan

 

Tonalité d’une voix angélique

Difficile de figer et de donner l’âge exact de ce chanteur "pop variétés" qui se revendique être un ange de passage épisodique sur terre avec pour mission de séduire et enchanter les hommes. Et il la remplit du mieux possible avec passion selon les moyens qu’il se donne… Il dit que son âge n’est pas terrestre !

Cyril Alexy possède dans le regard et dans la voix toute la sensibilité ambiguë d’un artiste au grand cœur. Il est timide, mais présent et généreux avec les autres. Il se donne les moyens d’aller là ou il veut et là où il faut, avec cette recherche permanente de la limite à ne pas franchir pour ne pas choquer. A la fois tendre et émouvant, critique, poétique, rêveur et réaliste, cet ange envoyé pour nous aider à vivre nous emmène dans un voyage d’où l’on ressort avec cette impression d’avoir appris que la vie est si précieuse qu’il ne faut pas la gâcher en futilité. Cyril Alexy, c’est une voix reconnaissable ; un style unique et novateur, mais c’est surtout un "mec", un vrai, avec ses craintes, ses peurs et ses doutes, ses rêves, ses amours et ses espoirs !

 

Les débuts (1982–1989)

Cyril fait sa première apparition en Lorraine dans les années 80’s. Il commence sa carrière en 1982 où il enregistre son 1er 45 Tours : « Une chanson, un souvenir » pour la face A et « Lorsque le rêve est fini » pour la face B, qui est un hommage à Romy Schneider, disparue au début de la même année. Le disque sortira dans les bacs en 1983. Deux titres composés par un lorrain, Didier Noël avec également quelques chansons constituant un album comme « Petite fille aux yeux de velours », « On ne l’entendra plus chanter », en autres… 

Plusieurs titres sont enregistrés entre 1982 et 1988, sous le nom de « Cyril », avec la collaboration de divers compositeurs et auteurs de sa région, et notamment Jean Frison parmi les paroliers. Notons en 1984 et 1985, « Première », « Qu’as-tu fait de ce temps ? », « Petite soeur perdue », « Les yeux », « Amoureuse d’un chanteur de charme », « Feu Follet », etc.

Un titre aux sonorités très 80’s marquera aussi son répertoire : « Monde tabou », écrit par lui-même et composé et arrangé par Philippe Woindrich, un musicien de Nancy. Ce titre et toujours une référence dans sa carrière aujourd'hui.

Quelques passages radios et télévisions découleront de ces premières chansons. Citons pour mémoire FR3 et Radio France. Cyril interprètera « Monde Tabou » en télé sur FR3, le 9 février 1989 dans l’émission "Servez-Show" avec un look qui l’apparente à celui de Mylène Farmer dans « Libertine ». Une apparence androgyne où il continu à cultiver une ambiguité totale avec des cheveux blonds frisés attachés derrière et noués d’un ruban noir.

 

Le retour et nouveau départ, CYRIL devient Cyril ALEXY (1996)

Après quelques années d’absence, l’ange blond nous revient en 1996, sous le nom de Cyril Alexy et sous la houlette de Lino Buttice, compositeur reconnu en lorraine, avec un nouveau Single 3 titres « J’aurais beau te dire… » et contenant également les chansons « Roméo & Julien » et « Fantasmes en voiture ». Ce titre « J’aurais beau te dire… » relancera la carrière de Cyril et remportera un prix lors du festival de la chanson européenne en 1997. Les chaînes de télévisions (M6 et RTL TV) lui consacreront quelques clins d’œil en diffusant des mini reportages le concernant.

De son travail avec Lino Buttice au fil du temps, suivront pour Cyril Alexy de nombreux titres importants dans divers mini albums : « J’aurais beau te dire… », « L’ami », « Chienne de vie… », contenant des chansons comme « Premier amour », « Partance », « Don Juan », « La bataille », « Vivre libre », « Stop aux mots », « Où sont les z’hommes ? », etc. Ce dernier lui composera beaucoup de titres et encore aujourd'hui leur collaboration reste inchangée.

En 2009, sort son album « Entre ombres et lumières… » témoigne de son travail et de sa constance ! une voix angélique, douce et riche à la fois, à l’image du personnage : beau, généreux, tendre… Ce disque est constitué d'un recueil de son répertoire empreint de tendresse et de poésie avec ses meilleurs titres, des remixes et quelques inédits. Un beau cadeau pour ses fans que ce soit au niveau musical, mais aussi au niveau visuel car un très beau livret de 20 pages illustrent cette "Opus" avec de superbes photos dont certaines, nues érotiques, très artistiques, ainsi que les textes des chansons. Notons que le CD contient également plusieurs bonus cachés.

Jusqu'en 2010, il travaille essentiellement avec Lino Buttice. Soutenu par les médias locaux, il révèle son aisance sur les différentes scènes et au fil des années, il fera plusieurs premières parties et podiums d'artistes reconnus comme Jeane Manson, Patrick Juvet, Patsy, Boris, Pierre Charby ou encore François Feldman… etc. Le 27 mars 2010, Cyril Alexy fait un "Show case" en compagnie de Kaël dite (Caroline Legrand) et il interprète quelques titres de son album « Entre ombres et lumières… », à la Péniche Boer 2 à Paris.

Son univers évolue également vers des rythmes modernes, électro dance. En effet, diverses personnes s’intéressent à lui et mixent à nouveau certains de ses titres pour créer des versions « Club ». Une collaboration en 2010 avec Dab lui offre une excellente composition sur un nouveau titre électro « Tous les yeux ».

 

Les années 2010, virages et aboutissements…

En 2010, une collaboration des plus surprenantes a vu le jour : Cyril Alexy enregistre aux studios ICP, un Single avec une icône de la chanson française, Art  Sullivan. Ce dernier lui a proposé une nouvelle version 2010 de son grand tube de 1974 : « Donne, donne-moi » avec un habillage moderne, plus actuel et également le titre « Te retrouver », une magnifique ballade émouvante que Monsieur Art  Sullivan a créée et arrangée spécialement pour Cyril Alexy. A noter que 24 violons ont été enregistrés à Londres spécialement pour ce titre et arrangés par le grand Charles Blackwell. Ces deux titres ont été produits par le célèbre Jack Velt (producteur depuis 1972, de Mr. Art Sullivan.

Ce titre permet à Cyril Alexy de remporter deux trophées grâce aux votes du public sur des classements du net ainsi que sur une radio qui lui a permis d'être et rester N°1 pendant 3 mois consécutifs avec également un passage à la télévision en live et en direct sur IDF1, le 21 janvier 2011

L’année 2012 marquera la carrière de Cyril Alexy par de nouvelles chansons qui constituent l’album: « L'homme que l'on devient... » dirigé et conçu également par Art Sullivan, on retrouve également de très jolis textes écrits par le jeune chanteur talentueux franco-portugais, Hugo Sahki. Celui-ci est le premier poulain de Art Sullivan qui collabore avec l'artiste depuis 2008.

Cet album est constitué de jolies chansons romantiques comme « Des jours comme ça ! », « Je penserai à toi », « L’homme que l’on devient », « Savoir aimer » (avec en featuring Art Sullivan, lui même qui enregistre une voix de tierce spécialement pour ce titre aux sonorités 80’s). La plupart des arrangements sont confiés à Adriano Cominotto (qui est les claviers et arrangeur du célèbre groupe Belge, Vaya con dios). Un aboutissement pour Cyril Alexy en cette année 2012 puisque l’album sort à la fin de l’été dans les Bacs en CD et également en numérique sur les plateformes de téléchargements habituelles. Un album belge sous le label "Apollocom" produit par Jack Velt

40 ans après, (1972-2012), un Anniversaire que fêtera Art Sullivan en proposant au public et en parallèle à son répertoire habituel, son 2ème filleul, Cyril Alexy avec un univers différent mais toujours composé de jolies mélodies intemporelles dont il a le secret. Rappelons pour mémoire, ses grands tubes populaires: « Ensemble », « Petite fille aux yeux bleus », « Une larme d'amour », « Adieu, sois heureuse », « Un océan de caresse », « Petite demoiselle » entre autres...

En parallèle, Cyril continue à explorer la "dance floor" grâce à un jeune compositeur, arrangeur de talents, Anthony Martinez avec des remixes électro de son ancien titre « Monde Tabou » mais aussi d’un nouveau titre « Toi & Moi » puis également issu de sa collaboration avec Lino Buttice, un nouveau titre aux sonorités "pop 80" sort en août 2012, « Emmuré ».

En 2013, la collaboration avec son mentor, Art Sullivan et toujours son producteur, Jack Velt en Belgique se poursuit avec l’enregistrement d’un single collector contenant une reprise d’un titre de 1981, paroles et musique de Art Sullivan, « Quand j’étais tout petit » dans une nouvelle jolie version accompagnée pour l’occasion par la chorale professionnelle d’enfants de la basilique de Bruxelles. Le titre est également arrangée par Adriano Cominotto, il complète et relance la Promo de l’album « L’homme que l’on devient… » Les visuels de ce single sous le label "Apollocom" seront les mêmes que celui de l’album.

Notons le 5 février 2013, un passage radio national et une interview sur France bleu avec son titre « Savoir aimer » dans une Battle contre le groupe Whities de Lille que Cyril Alexy remporte avec 60% des votes du public par téléphone et internautes.

De nouvelles collaborations "dance floor" pour Cyril au cours de l’année 2013, à nouveau avec Anthony Martinez qui lui compose et avec qui il écrit « Simplement t’aimer » et un nouveau titre lui est proposé par DJ Nishka, « Sentiments Légaux » sur un texte qu’ils écriront dans une réelle alchimie.

Le 9 novembre 2013, il est à l’affiche et sur scène avec l’album « L’homme que l’on devient… » à Vic-sur-Seille, en lorraine avec Alex Delucy et Pascal Della Torre dans une soirée issue des Podiums du "Hit 51" organisée par Marc Gérard et de la radio belge, "Passion FM"

 

Les ondes de radios, la route de l’animation

L’année 2014 démarre avec un nouveau "challenge" pour Cyril Alexy puisqu’il devient le 15 avril 2014, animateur sur la radio FM Nancéenne, Radio Caraib Nancy - RCN dans l’émission « Atmosphère ». Il revisite tout les mardis les tubes des années 70’s et 80’s accompagnée de l’animatrice Arielle Christoflau en proposant un programme musical remplit de tubes et de succès accompagnés de biographies sur les artistes et Icônes et en nous délectant d’anecdotes de ces années d’or.

Récompenses :

Le 8 juin 2014, il reçoit un disque d’or par le site "Buzz-land.com" à Paris qui récompense l’album « L’homme que l’on devient… » : "Meilleur album" du net suite au soutien des internautes pendant près de 3 mois ou il remporte la finale le 5 mai 2014 en obtenant le plus de votes.

Parallèlement, il reçoit un trophée du concurrent, le site "Star-Planète.net" qui le consacre le 28 juin "Révélation 2014" basé sur le même principe de concours soutenu par les votes des internautes.

Du Romantisme à la "Dance floor"

En juin 2014 également, sort l’album "best of dance ", « Red Nights » qui compile les titres dances de Cyril Alexy de 2008 à 2014. Cet album regroupe tous les titres dance que l'artiste a enregistré ces 5 dernières années, agrémenté de plusieurs remixes. « Stop aux mots », « Où sont les z’hommes ? », « Monde Tabou », « Toi & moi », « Simplement t’aimer », « Sentiments Légaux », etc. C’est le résultat d'un travail de passionnés de musique, qui ont écrit, composé et remixé ces chansons. A savoir Dab, Antony Lee, Anthony Martinez et DJ Nishka. Cyril a une voix androgyne et on ressent sa sensibilité dans ses chansons, et même dans ces titres "dance floor" où l’électronique se mari parfaitement avec l'émotion. Tout est bon dans ce disque, les arrangements, la réalisation des titres, l'interprétation... Il y a de vraies mélodies entêtantes dans ces chansons, et cet album s'écoute avec facilité et donne « la pêche ». Les versions longues en bonus sont excellentes, de vraies "Maxi" comme ceux qu'on a aimé dans les années 80’s.

Cyril Alexy a un univers bien à lui, et rares sont les chanteurs français à faire de vrais titres "Pop Dance" comme il les fait, et surtout avec sa tessiture vocale vraiment à part, c'est un très beau mélange.

 

 

 

 Copyright © 2014 (Cyril Alexy | Tonalité d'un Ange ! www.cyrilalexy.com) Tous droits réservés.

 (Toute reproduction, même partielle, sans autorisation écrite, est strictement interdite.)

Date de dernière mise à jour : 04/02/2016

×